Un enfant Une place est heureux d’annoncer son nouveau projet « Modifier les politiques pour assurer la qualité en éducation à la petite enfance ». Nous entreprenons ce voyage en compagnie de nos partenaires communautaires et sectoriels, notamment la Fédération canadienne des services de garde à l’enfance et l’Association des éducatrices et des éducateurs de la petite enfance de l’Ontario, ainsi que des chapitres provinciaux d’Un enfant Une place et des groupes de défense qui lui sont affiliés. 

Au moment où le système fédéral de services de garde à l’enfance au Canada se déploie, Un enfant Une place et ses partenaires reconnaissent que la main-d’œuvre en services de garde est une pierre d’assise déterminante pour bâtir le programme pancanadien d’apprentissage et de garde des jeunes enfants promis et pour améliorer la qualité des services. La faible rémunération et les conditions de travail insatisfaisantes dont écopent présentement les éducatrices et éducateurs à la petite enfance sont le résultat de choix stratégiques systémiques du gouvernement fédéral et des provinces et territoires. Il faut élaborer et mettre en œuvre de nouvelles politiques afin de créer des carrières intéressantes et durables dans le domaine des services de garde agréés et de fournir des réseaux de services de garde inclusifs et de qualité élevée pour toutes les familles et leurs enfants au Canada.  

Dans le cadre de ce projet, Un enfant Une place travaillera de concert avec des parties prenantes du secteur de l’AGJE au Canada afin d’élaborer et de mettre de l’avant des solutions stratégiques pour contrer la crise de recrutement et de rétention du personnel éducateur et de la main-d’œuvre en services de garde. Un enfant Une place réunira un Groupe de travail national sur les politiques de main-d’œuvre dans le secteur de l’apprentissage et de la garde des jeunes enfants, qui sera composé d’éducateurs et d’éducatrices, de militant-e-s et d’expert-e-s des politiques. Le Groupe de travail aura pour mandat de formuler des recommandations fondées sur des données probantes et ancrées dans le savoir communautaire. Il aura également pour tâche d’analyser les politiques et les programmes de main-d’œuvre à mesure que prend forme et se développe le programme pancanadien de services de garde au pays.  

Les travaux du Groupe de travail seront largement diffusés et déboucheront sur un symposium national sur la main-d’œuvre du secteur de l’AGJE, dont la tenue est prévue en 2024. Les résultats seront diffusés dans des documents de politique, des documents de recherche et des séances d’éducation publique organisées en collaboration avec des organismes et intervenants provinciaux. Nous aiderons également les groupes de défense des services de garde à promouvoir ces solutions stratégiques dans le cadre de leurs actions militantes. Nous produirons une trousse d’outils conviviaux pour la défense et la promotion de la main-d’œuvre du secteur afin de soutenir des actions à l’échelle nationale et communautaire. 

La crise de la main-d’œuvre en services de garde est complexe et comporte plusieurs dimensions. Les interventions stratégiques ponctuelles n’ont pas réussi et elles ne réussiront pas à régler les problèmes systémiques auxquels fait face le secteur. Dans le cadre de ce projet, Un enfant Une place adoptera une approche stratégique globale et holistique reconnaissant le caractère unique et le contexte propre à chaque province et territoire et les difficultés unificatrices rencontrées dans tout le Canada. 

Nous avons hâte de travailler avec des éducatrices et éducateurs, des familles, des militant-e-s et des décisionnaires afin de piloter des changements systémiques pour la main-d’œuvre du secteur de l’AGJE au Canada, de faire entendre notre voix et de réclamer ensemble des services de garde de qualité. 

Nous sommes heureuses de vous présenter Rachel Vickerson. Elle agira à titre de gestionnaire de projet et de conseillère stratégique pour soutenir les travaux du groupe. Rachel a occupé diverses fonctions dans le secteur de l’apprentissage et de la garde des jeunes enfants. Notamment, elle a été directrice générale de l’Association des éducatrices et des éducateurs de la petite enfance de l’Ontario et agente de recherche pour le Childcare Resource and Research Unit. Vous pouvez joindre Rachel à l’adresse suivante : rachel.vickerson@childcarenow.ca 

Ce projet est rendu possible grâce au financement reçu d’une fondation privée créée à la mémoire de John et Susanne Graham.