Eark

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a annoncé aujourd’hui le 19 décembre 2023 qu’il déploie des mesures immédiates afin de fournir aux personnes qui travaillent dans un service de garde agréé un régime de retraite à prestations déterminées.

Aussi, les membres du personnel, peu importe s’ils travaillent à temps plein ou à temps partiel, seront tous admissibles à un régime d’assurance maladie-vie-invalidé à long terme et un programme de soins dentaires par l’intermédiaire du groupe Health Association of Nova Scotia (HANS).

Un enfant Une place – Nouvelle-Écosse salue le gouvernement pour avoir été à l’écoute des demandes du milieu et y avoir répondu par ce geste important pour soutenir la main-d’œuvre du secteur.

« L’annonce d’aujourd’hui représente une avancée importante pour les défenseurs des services de garde et les personnes qui travaillent en services de garde au pays, souligne Morna Ballantyne, directrice générale d’Un enfant Une place. Nous exerçons depuis longtemps des pressions sur tous les ordres de gouvernement afin qu’ils étendent au secteur des services de garde l’accès à des régimes de retraite à prestations déterminées et à des programmes d’assurance et d’avantages sociaux. Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse vient de démontrer qu’on peut le faire ».

Le nouveau régime de retraite sera fourni dans le cadre du régime de retraite du Colleges of Applied Arts and Technology (CAAT), un vaste régime pancanadien de retraite à prestations déterminées regroupant plusieurs employeurs. Les prestations seront financées par les cotisations à parts égales de l’employeur et des employés.  Les employeurs recevront des fonds publics additionnels pour compenser le coût de leurs cotisations au régime de retraite. Les employés verseront 5 % de leurs salaires comme cotisations au régime et la baisse de leur salaire net sera compensée par une augmentation salariale d’environ 15 % à compter d’avril 2024.

« Bénéficier d’une assurance maladie et avoir accès à une pension à la retraite changera la donne pour beaucoup de travailleuses et travailleurs dans le secteur, explique Kenya Thompson, coordonnatrice, Un enfant Une place – Nouvelle-Écosse. Par contre, vu que les salaires sont peu élevés, les prestations de retraite seront faibles. Promouvoir une main-d’œuvre robuste dans les services de garde va de pair et est essentiel à la création d’un système solide d’apprentissage et de garde des jeunes enfants en Nouvelle-Écosse. Pour cela, il faut pouvoir recruter et retenir un nombre suffisant d’éducatrices et d’éducateurs de la petite enfance en leur offrant des salaires plus élevés ». Les personnes qui travaillent dans le secteur des services de garde risquent moins de se retrouver pauvres à la retraite grâce à ce régime de retraite à prestations déterminées et prévisibles fondées sur leur salaire et leurs années de service. Cependant, l’annonce d’aujourd’hui sera peu utile pour les personnes qui approchent de la retraite et qui n’ont pas pu mettre d’argent de côté en raison de leur salaire historiquement bas ou qui n’ont pas pu cotiser à un régime de retraite. Un enfant Une place et son groupe affilié de la Nouvelle-Écosse demandent au gouvernement de soutenir les travailleuses et travailleurs qui ont consacré des années de service aux enfants et aux familles de la Nouvelle-Écosse.