Les défenseurs des services de garde du Canada soutiennent que le budget fédéral déposé aujourd’hui facilitera de beaucoup l’accès aux services de garde d’enfants à 10 $ par jour au pays. 

« Grâce au nouveau Programme de prêts pour l’expansion des services de garde de 1 milliard de dollars et aux 60 M$ en subventions, les fournisseurs de services de garde publics et à but non lucratif disposeront d’une aide financière essentielle pour créer de nouvelles places en garderie », dit Morna Ballantyne, directrice générale d’Un enfant Une place – organisme national de défense des services de garde à l’enfance au Canada. « Et la bonne nouvelle, c’est que le programme sera mis en place rapidement par l’entremise de la Société canadienne d’hypothèques et de logement ».

Un enfant Une place accueille favorablement l’augmentation du financement fédéral (en sus des transferts considérables aux provinces et territoires pour la garde d’enfants annoncés en 2021) pour accroître le nombre d’éducatrices et d’éducateurs à la petite enfance qualifiés. Le budget 2024 prévoit 10 M$ sur deux ans pour des initiatives de formation et l’élargissement du Programme d’exonération de remboursement du prêt d’études au personnel éducatif de la petite enfance qui travaille dans des communautés rurales et éloignées.

Selon Mme Ballantyne, l’engagement du budget de 2024 à soutenir la main-d’œuvre du secteur des services de garde est essentiel au succès d’un système pancanadien d’apprentissage et de garde des jeunes enfants de qualité élevée. Elle se dit satisfaite de voir dans le budget que le gouvernement fédéral entend inciter les provinces et les territoires à rémunérer de façon juste les éducatrices et éducateurs à la petite enfance pour leur travail important et à veiller à ce qu’ils aient accès à un bon régime de retraite à l’instar du régime à prestations déterminées que vient d’annoncer le gouvernement de la Nouvelle-Écosse.  

« L’expansion du secteur des services de garde doit aller de pair avec l’expansion de sa main-d’œuvre, et ce budget soutient une stratégie fédérale, provinciale et territoriale globale en matière de recrutement et de rétention visant des salaires, un régime de retraite et des conditions de travail justes », dit Mme Ballantyne.

Un enfant Une place se réjouit également de la création d’une Table sectorielle sur l’économie des soins qui s’attaquera aux défis du secteur de l’apprentissage et de la garde des jeunes enfants.

Mme Ballantyne félicite le gouvernement fédéral d’avoir intégré la construction de nouvelles garderies à but non lucratif et publiques dans le programme de création de logements du gouvernement fédéral.

« C’est tout à fait logique d’installer les garderies à proximité d’où vivent les familles et d’utiliser le programme fédéral de logement et les terrains publics pour augmenter l’offre de services de garde », dit Mme Ballantyne. 

Selon Mme Ballantyne, le budget 2024 démontre que le gouvernement fédéral reconnaît toute l’importance d’accélérer l’expansion des services de garde de qualité élevée et à tarif abordable et de les rendre accessibles à ceux qui ne disposent pas encore de places. 

« Le programme d’apprentissage et de garde des jeunes enfants du gouvernement fédéral est extrêmement populaire et des dizaines de milliers de familles s’inscrivent sur des listes en attente d’une place, dit-elle. Nous saluons les mesures directes prises par le gouvernement fédéral pour remédier au manque de places en garderie ».

Pour plus d’informations, contactez:

Morna Ballantyne, directrice générale, Child Care Now

613.791.3411

morna.ballantyne@childcarenow.ca

Pour consulter ce communiqué de presse en PDF, veuillez cliquer ici.