Dans l’espoir de remédier aux préoccupations grandissantes des fournisseurs de services de garde d’enfants, l’Ontario a dévoilé l’échéancier pour la mise en œuvre d’une formule de financement renouvelée dans le cadre du Programme pancanadien d’apprentissage et de garde des jeunes enfants (PPAGJE). La décision s’est prise après de nombreux reports de la part du gouvernement et les mises en garde persistantes de fournisseurs de services de garde concernant la viabilité du programme en l’absence de mécanismes de financement adéquats.

La formule de remplacement des recettes mise en œuvre par le gouvernement, qui est fondée sur une tarification désuète, ne correspond pas à l’évolution des besoins des fournisseurs de services de garde, qui sont extrêmement préoccupés par la hausse des dépenses associées au personnel, au loyer et aux fournitures.

Le nouveau modèle de financement, qui devrait entrer en vigueur en 2025, vise à répondre à ces préoccupations par une approche fondée sur les coûts. D’autres précisions sont attendues sous peu.

Dans l’attente, les fournisseurs et défenseurs des services de garde affichent un optimisme prudent quant au futur modèle de financement. 

« Ce nouveau modèle est certainement attendu depuis longtemps, ce qui, je l’espère, signifie que le gouvernement a pris le temps nécessaire pour viser juste. Je pense que c’est extrêmement important à ce moment-ci d’avoir un modèle solide de financement des services de garde afin d’assurer la stabilité dans le secteur », a dit Carolyn Ferns, coordonnatrice des politiques pour la Coalition ontarienne pour de meilleurs services éducatifs à l’enfance.

La demande de stabilité et de fiabilité en matière de financement demeure une priorité pour les fournisseurs des services de garde ainsi que pour leurs défenseurs. On insiste sur la nécessité d’avoir un cadre de financement robuste couvrant non seulement les coûts légitimes associés au bon fonctionnement des services de garde, mais favorisant également une qualité élevée de services, notamment dans les secteurs mal desservis, et facilitant l’expansion éventuelle du réseau pour répondre à la demande croissante.

En prévision du lancement de la nouvelle formule de financement, la Coalition ontarienne pour de meilleurs services éducatifs à l’enfance et l’Association of Early Childhood Educators Ontario ont publié un document d’orientation produit par Gordon Cleveland dans lequel sont décrites les éléments nécessaires pour assurer l’efficacité de la formule de financement des services de garde de l’Ontario.

Le document d’orientation résume les facteurs à considérer, les options qui existent et la façon d’évaluer l’efficacité de la nouvelle formule de financement proposée par l’Ontario. Le milieu des services de garde pourra s’en inspirer pour éclairer l’évaluation de la formule de financement à venir, formuler des commentaires et améliorer l’approche envisagée. 

Pour lire le document stratégique, cliquez ici (disponible en anglais)