Le 26 juin 2024, les membres de la Table de discussion nationale d’Un enfant Une place se sont réunis afin de discuter et d’examiner la façon dont l’immigration peut servir à renforcer les SÉGE et à accroître la main-d’œuvre du secteur. 

On procède actuellement au recrutement de travailleuses de l’étranger, d’immigrantes et d’étudiantes internationales pour travailler dans le secteur des SÉGE, mais on en fait trop peu pour s’assurer que ces nouvelles venues sont convenablement rémunérées et soutenues. 

La Table de discussion envisage quelles politiques publiques sont nécessaires pour protéger les droits et améliorer les conditions de travail de toutes les personnes œuvrant dans le secteur des SÉGE ainsi que pour veiller à ce que la qualité des services de garde soit améliorée et non compromise. 

La Table de discussion a été créée dans le cadre du projet Les éducatrices et les éducateurs sont importants d’Un enfant Une place, qui vise à trouver des solutions stratégiques afin de remédier à la crise en matière de rétention et de recrutement du personnel du secteur des SÉGE.