Board of directors

Canada’s National Child Care Advocacy Coalition

Amber Rehill (she/hers) 

Amber Rehill est infirmière agréée au Centre de santé IWK à Halifax en Nouvelle-Écosse. Elle est aussi mère de trois jeunes enfants. Elle est l’instigatrice et responsable du projet de recherche sur la garde d’enfants parrainé par l’employeur se déroulant au Centre de santé IWK. La recherche porte sur le lien entre le recrutement et la rétention du personnel affecté à des horaires atypiques et des heures de travail non usuelles et l’accès à des modes de garde appropriés. Dans le cadre de son travail, elle a pris contact avec le comité direction d’Un enfant Une place, section Nouvelle-Écosse, ainsi qu’avec le conseil d’administration national, et elle s’est jointe aux deux organismes. De par son travail et son expérience personnelle, elle comprend les difficultés actuelles de notre système de services de garde. Elle s’emploie à utiliser sa passion, ses connaissances et son expérience au sein du conseil d’administration d’Un enfant Une place afin de provoquer les changements transformateurs fondés sur des données probantes si nécessaires pour tous les acteurs du secteur : directeurs/directrices, éducateurs/éducatrices, parents et enfants. Dans ses temps libres, Amber aime passer du temps en famille et avec ses amis, faire des promenades dehors avec ses enfants et ses deux chiens, découvrir de la musique et voir de nouveaux films.

Brianne Goertzen (she/hers) 

Brianne Goertzen siège au conseil d’administration de la Child Care Coalition of Manitoba. Elle est mère d’un petit garçon appelé Jackson. Elle est commissaire à la division scolaire de River East Transcona à Winnipeg au Manitoba. Elle travaille présentement comme agente de communications politiques à l’Alliance canadienne de la fonction publique – région des Prairies. Elle a travaillé dans le passé comme directrice provinciale de la Manitoba Health Coalition et elle a été organisatrice pour le Manitoba au sein de la Fédération canadienne des étudiantes et des étudiants. Brianne milite avec passion pour des services publics forts, notamment les soins de santé, l’éducation et les services de garde d’enfants. Elle est une organisatrice, une chercheuse et une militante engagées. Elle fait partie du conseil d’administration de plusieurs organismes communautaires, notamment elle est vice-présidente du comité de direction du Centre canadien de politiques alternatives – section Manitoba.

Carolyn Ferns (she/hers)  

Carolyn Ferns est coordonnatrice des politiques publiques et des relations gouvernementales pour la Coalition ontarienne pour de meilleurs services éducatifs à l’enfance. Avant d’occuper ces fonctions, elle a travaillé pendant plus de dix ans au Childcare Resource and Research Unit. Elle faisait partie de l’équipe de rédaction de la collection Early Childhood Education and Care in Canada. Carolyn est titulaire d’un baccalauréat en éducation de la petite enfance et d’une maîtrise en études de la petite enfance de l’Université Ryerson. Elle est mère d’un enfant de six ans qui a la chance d’avoir une place dans un service de garde scolaire.

Diana Sarosi (she/hers) 

Diana Sarosi est directrice de l’équipe chargée des politiques en matière de condition féminine et de la défense des droits des femmes. Elle est de longue date une militante féministe, comptant plus de quinze années de collaboration avec des organismes non gouvernementaux au Canada et en Asie du Sud-Est. Chez Oxfam Canada, elle s’occupe de dossiers stratégiques liés aux inégalités économiques, aux budgets sexospécifiques, à l’aide humanitaire, à la paix et la sécurité, à l’aide internationale et la politique étrangère et au leadership des femmes, le tout en mettant l’accent sur les approches féministes et visant le gouvernement canadien et les forums multilatéraux. Il lui arrive régulièrement de faire l’analyse et de commenter le budget fédéral du Canada. Diana a travaillé dans le passé pour la Nobel Women’s Initiative et des organismes communautaires en Asie du Sud-Est. Elle a vécu cinq ans en Thaïlande et a fondé une ONG œuvrant à protéger les défenseurs des droits de la personne. Elle est également membre du comité de direction du Réseau des femmes en paix et sécurité – Canada. Diana détient des diplômes en sciences politiques et résolution de conflits et elle a publié plusieurs rapports, articles et éditoriaux.

Leila Sarangi (she/they)

Leila Sarangi est directrice nationale de Campagne 2000 : mettons fin à la pauvreté des enfants et des familles; elle est également directrice principale, Stratégie et Innovation, à Family Service Toronto. Son travail consiste à promouvoir une culture de militance et d’action sociale dans le secteur des services sociaux communautaires au moyen de recherches, de sensibilisation, d’élaboration de politiques, d’organisation de campagnes et d’activités de renforcement communautaire. Leila compte 25 ans d’expérience dans l’élaboration de campagnes, de programmes et de services vidant à réduire la pauvreté dans le cadre d’une approche intersectionnelle, anti-oppression et féministe

Martha Friendly (she/hers)

Martha Friendly est directrice générale du Childcare Resource and Research Unit , un organisme qu’elle a fondé dans les années 1980. Chercheuse en sciences sociales de par sa formation, elle a été initiée au domaine de l’éducation de la petite enfance et des services de garde à titre de chercheuse dans le cadre du programme Head Start aux États-Unis dans les années 1960. Après avoir immigré au Canada en 1971 et s’être impliquée comme parent à la garderie coopérative de l’Université York, les services de garde sont devenus un leitmotiv personnel et professionnel ainsi qu’un enjeu féministe fondamental. Depuis, Martha fait de la recherche liée aux politiques de services de garde et est une militante indéfectible, localement et à l’échelle provinciale et nationale, qui lutte pour un système de services de garde de qualité et universellement accessible. Ses deux grandes émotions fortes au cours des dix dernières années : être devenue grand-mère de jumeaux (qui ont eu la chance de fréquenter une excellente garderie publique à Toronto) et toujours faire partie du mouvement canadien des services de garde lorsque le gouvernement fédéral a enfin jeté les bases du système réclamé depuis 50 ans.

Sharon Gregson (she/hers) 

Sharon Gregson est porte-parole provinciale de la campagne réussie pour des services de garde à 10 $/jour en Colombie-Britannique et travaille en collaboration avec la Coalition of Child Care Advocates of BC. Elle a été élue à deux reprises commissaire du Conseil de l’éducation de Vancouver. Sharon est une féministe qui a démontré sa capacité à travailleur avec des intervenants d’autres secteurs, notamment des alliés non traditionnels, à l’élaboration de politiques publiques en matière de services de garde. Elle maîtrise la stratégie de campagne, les relations gouvernementales et les relations avec les intervenants ainsi que l’utilisation des médias traditionnels et des médias sociaux. Elle a été mise en nomination pour le prix Femme de mérite du YWCA en 2018. Elle a fait partie en 2022 de la liste POWER 50 de Vancouver ainsi que des 500 leaders les plus influents de la Colombie-Britannique. Elle a été directrice des Services à la petite enfance d’un grand organisme syndiqué de Vancouver-Est; elle s’occupait des ressources humaines et des activités liées aux services de garde. Elle a aussi coprésidé le Vancouver Joint Childcare Council, un organisme regroupant des partenaires du secteur public et des ONG. Sharon est végétalienne pour des raisons éthiques et une partisane des coopératives de crédit!

Shellie Bird (she/hers)

Shellie Bird travaille pour le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) comme coordonnatrice nationale de la garde d’enfants. Son travail consiste à coordonner la recherche, évaluer les besoins des membres et collaborer avec des partenaires communautaires à la mise sur pied d’initiatives pour soutenir les travailleurs et travailleuses des postes qui ont des besoins en matière de garde d’enfants. Auparavant, Shellie a travaillé en services de garde pendant plus de 20 ans; elle militait activement au sein du mouvement syndical canadien pour un système national de services de garde et des politiques gouvernementales et en milieu de travail afin d’aider les travailleurs et travailleuses à concilier leur vie professionnelle et familiale. Shellie est mère et grand-mère et elle continue de militer pour des services de garde éducatifs de qualité élevée afin de soutenir les enfants et leurs familles.

Dr. Susan Cake (she/they)

Titulaire d’un doctorat, Susan est professeure adjointe en ressources humaines et relations de travail à l’Université Athabasca en Alberta. Elle travaille à l’université depuis 2020. Avant cela, elle travaillait comme défenseur des travailleurs, spécialisé dans les domaines de la santé et de la sécurité au travail, de l’indemnisation des salariés après un accident de travail et des régimes de retraite. Ses champs de recherche présentement sont la pertinence et le renouvellement des syndicats, les politiques et les règlements dans les milieux de travail gouvernementaux et les services de garde à l’enfance. Susan est présidente du conseil d’administration d’Un enfant Une place – section Alberta. Sa famille est reconnaissante à jamais envers tous les défenseurs des services de garde du passé qui ont rendu possibles les congés familiaux et les services de garde de qualité.

Sue Delanoy (she/hers)

Sue Delanoy a consacré trente-deux ans de sa vie à militer pour les droits des femmes, des enfants et des jeunes et à encourager sans relâche et appuyer les innovations pour obtenir un plus grand nombre de services de garde de qualité élevée. Elle est impliquée à divers titres dans le mouvement de l’éducation à la petite enfance depuis plus de trente ans. Elle a siégé au conseil d’administration de l’Association canadienne pour la promotion des services de garde l’enfance; elle été défenseur des enfants pour Communities for Children à Saskatoon; elle a été directrice générale de la Saskatchewan Early Childhood Association; et plus récemment elle était directrice générale de la Société Elizabeth Fry de la Saskatchewan. Elle a siégé a divers conseils d’administration et a été nommée « championne des enfants » par la Saskatoon Preschool Foundation et Child Friendly Saskatchewan. Saskatchewan Polytechnic lui a décerné un diplôme honorifique pour ses nombreuses contributions aux services à la jeunesse et à la famille. Quoique toutes ces réalisations soient notables, Sue insiste pour dire que son rôle le plus important et est de loin celui de mère et celui de grand-mère de Jase, Jules et Ava.

Tracey Ramsey (she/hers)

Tracey Ramsey est directrice du service de la condition féminine chez Unifor après avoir travaillé pendant deux ans comme organisatrice syndicale pour Unifor, le plus grand syndicat du secteur privé au Canada. Elle a été députée fédérale représentant la circonscription d’Essex en Ontario de 2015 à 2019. Mère de deux garçons et ancienne travailleuse de l’automobile chez Ford Canada et membre de la section locale 200 d’Unifor, elle milite avec enthousiasme pour des services de garde inclusifs et universellement accessibles pour tous, incluant les personnes qui ont des horaires de travail non usuels.

Vicky Smallman (she/hers)  

Vicky Smallman est directrice nationale du Service des droits de la personne du Congrès du travail du Canada (CTC). Militante de longue date pour l’égalité entre les sexes et les droits de la personne, avant de joindre les rangs du CTC en 2010, Vicky a consacré plus d’une décennie au mouvement syndical en milieu universitaire; elle œuvrait principalement auprès du personnel enseignant contractuel. Elle dirige une équipe responsable des politiques, des activités militantes et des campagnes portant sur le droit des femmes et les droits de la personne, la lutte contre le racisme, la reconnaissance et l’expression de l’orientation et de l’identité sexuelles et la justice pour les Autochtones et les personnes en situation de handicap. Vicky a siégé aux conseils d’administration de plusieurs organisations nationales et organismes d’Ottawa, notamment À voix égales, Un enfant Une place et le Centre de santé communautaire de Somerset Ouest. Elle est également associée de recherches communautaires pour le Centre de recherche et d’éducation en matière de violence faite aux femmes et aux enfants de l’Université Western. Vicky a fait de la recherche et a publié des articles sur les enjeux liés au travail dans le milieu universitaire, l’activisme et les femmes en politique au Canada.

Jamie Kass (she/hers)

Jamie Kass a consacré une bonne partie de sa carrière professionnelle à militer pour un système universellement accessible de services de garde inclusifs et de qualité élevée. Jamie a pris sa retraite en juillet 2016 sans que cet objectif ait été atteint. Elle a entrepris sa carrière comme éducatrice dans une garderie communautaire d’Ottawa et a concentré ses efforts à soutenir les travailleurs et travailleuses par la syndicalisation. Jamie est une des membres fondatrices du Conseil sectoriel des ressources humaines des services de garde à l’enfance, qui a été actif de 2003 à 2013 et a réalisé des recherches et formulé des recommandations sur les enjeux en matière de ressources humaines dans le secteur de la garde d’enfants. Le conseil a été forcé de mettre fin à ses activités lorsque le gouvernement fédéral conservateur de l’époque a coupé son financement. Avant de prendre sa retraite, Jamie était coordonnatrice de la garde d’enfants pour le Syndicat des travailleurs et travailleuses des Postes. Elle y travaillait à améliorer la qualité des modes de garde utilisés par les parents, notamment les parents d’enfants à besoins particuliers, dans le cadre des programmes Besoins spéciaux et Aller de l’avant du STTP.